Avril: réaliser ses rêves

Avril: réaliser ses rêves

Sophie

mars 26, 2017


Le mois d’avril apporte le renouveau de la nature, une abondance colorée éclos et me stimule pour créer de nouveaux rêves et projets. Je suis une épicurienne créative. Comprenez par là que j’ai 100 projets créatifs dans ma tête en cours de développement, 50 brouillons d’articles commencés dans mon admin WordPress, 20 projets commencés en même temps, 4 chandails à tricoter  sur mes aiguilles, et disons-le avec honnêteté très peu de choses réellement finies.

Un tableau inspirant pour vous accomplir

Au cours de notre traversée transatlantique et déménagement, dans le chaos j’ai pris le temps de réfléchir. Pour la première fois depuis bien longtemps, j’ai le temps et l’opportunité de réaliser réellement ce que je veux. En tant que project manager, j’ai tous les outils en mains, pour m’organiser, planifier et transformer n’importe lequel de mes rêves en réalité. Alors qu’est-ce qui fait la réussite ou l’abandon dans les projets? Je vois réellement deux aspects pour moi: la priorisation et la persévérance.

Priorisation

Avec le mois d’avril et son renouveau qui flotte dans l’air, j’ai définitivement beaucoup de mal à prioriser et focusser mon esprit sur peu de choses. J’ai le goût de faire éclore beaucoup de choses qui sont dans mon cœur. Mais je vous avoue que créer pour créer sans but ne me réussit pas. Je crée pour apprendre, pour partager, pour offrir et grandir personnellement (je me sens souvent étriquée dans mon mètre soixante trois). Alors inlassablement, je me crée des « brain dumps », des « tableaux de visualisations », des « échéanciers ». Inlassablement, je remplis des carnets et classeurs de différentes idées de livres, d’ateliers, de produits… Et inlassablement, rien ne se crée. Les carnets remplis sont refermés et relégués aux oubliettes de mon atelier (aka boite de plastique géante où règne le chaos).

Ce printemps, en fait depuis quelques semaines, je travaille sur un gros projet abandonné et mis aux oubliettes, il y a longtemps. Je sais que je ne dois pas me laisser distraire par mes envies d’avril et par une éclosion de projets divers. Je dois prioriser. Mon rêve à accomplir reste mon projet numéro 1 sur la liste et une journée ne peut pas se passer sans travailler dessus (essayez de travailler 1h par jour sur votre projet ou rêve, vous allez voir le bon en avant que vous allez faire). Bref c’est la priorité absolue. Nous pouvons blâmer la société, le manque de temps, l’abondance d’informations, les relations volatiles etc, il reste à la fin que nous sommes maîtresses de notre temps et que nous décidons d’en faire ce que nous en voulons.

La citation de Jim Rohn m’inspire vraiment ce mois-ci « Discipline is the bridge between goals and accomplishment » (la discipline est le pont entre les buts et l’accomplissement) et j’ajouterais aussi que la priorisation est une des clefs du succès.

Persévérance

Je trouve toujours le printemps remarquable de persévérance. Après la longue attente de l’hiver, la neige, le froid, aux premiers rayons de soleil et de chaleur, on peut voir sortir de la terre des pousses et des arbres les bourgeons, on entend le oiseaux gazouiller leurs chants. Malgré tout, malgré les mois, malgré les changements climatiques, ça revient. Toujours.

Ce mois-ci, je souhaite fortement puiser dans toute cette persévérance de vie. Persévérer est loin d’être un de mes points forts personnel. Autant, j’arrive facilement à insuffler le fameux « lâche pas, tu es capable! » autour de moi, autant personnellement j’en suis incapable. J’entends toujours une timide petite voix me souffler des « Go! Vas-y! Lâche pas! Tu vas y arriver » derrière la tonitruante « TU ES INCAPABLE! Dans quoi t’es-tu lancée?! ».

Aviez-vous essayé mon exercice sur l’écriture le mois dernier? Ce mois-ci, je vous propose de persévérer avec moi. Voici de quoi guider nos pas:

  • respirer profondément et se répéter à voix haute et intelligible « je vais arriver à … » (remplacez les … par ce que vous désirez)
  • écrire des lettres à la voix tonitruante: des longues missives argumentatives sur les raisons de votre persévérance ou un juste « tu me fais ch..r, tais-toi! » c’est bien correcte aussi (ouspie je viens d’écrire une insulte sur mon site!)
  • étaler des couleurs dans votre journal créatif et HURLER en lettres capitales votre persévérance
  • faire sécher des fleurs glanées dans la nature dans votre journal et écrire sur la persévérance.

Essayez, laissez éclore votre persévérance. Bon mois d’Avril!

(sources images: Karsten Wurth, creative summer studio, Aaron Burden, John Towner)


  • Fa DiNapoli

    HURLER en capitals …?! C’EST VRAI J’AI LE DROIT ???

  • Sophie

    OUI tu as le droit mais parce que c’est toi :P

  • Laisser un commentaire :

    Vous aimerez surement :

    M

    Créer pour sortir du marasme

    Créer pour sortir du marasme

    Lorsque la vie (ou les hormones) vous bouscule, n’hésitez pas à utiliser votre créativité, vos couleurs, vos mots pour mettre un frein à la spirale descendante de la douleur émotionnelle afin de pouvoir embarquer dans la spirale ascendante et ainsi vous sentir de mieux en mieux. C’est vraiment puissant.

    M

    Artiste de la vie, artiste du quotidien…

    Artiste de la vie, artiste du quotidien…

    Récemment, le fait que j’utilise les termes artiste de la vie et artiste du quotidien a fait sourciller et réagir une artiste peintre dont j’admire et respecte le travail. Une artiste qui gagne sa vie avec ses créations.

    Plus d'articles "Inspiration"

    A lire ensuite...

    Découvrez une sélection des articles à ne pas manquer

    Fan de Inspiration ?

    Abonnez-vous a la newsletter et recevez les articles les plus interessants de la communauté directement par email

    Nous ne partagerons jamais vos informations personnelles