Combattre ses doutes

Combattre ses doutes

Sophie

avril 27, 2017


Creative Lifestyle

...le saviez-vous?

J'ai créé une serie de podcasts "Creative Lifestyle" pour vous aider à développer votre créativité et vous inspirer à créer au quotidien.

Écouter gratuitement
Vous serez redirigé sur creativelifestyle.fr

Chaque article d’inspiration vient me chercher. C’est très personnel, intime. Mais celui-ci l’est un peu plus que les autres. Comment le mois de Mai, mon mois de prédilection, peut me causer ce stress? J’ai commencé cet article 5 fois. Corrigé 5 fois. Raturé 5 fois. Effacé 5 fois. Je l’ai écrit puis j’ai douté. Pourquoi douter? Pourquoi maintenant alors que ça fait plusieurs mois que je vous propose des articles pour inspirer et booster votre créativité.

Ce mois-ci, je vais vous parler du doute. Du doute de l’insurmontable, du doute de la réussite, du doute du succès, du doute de croire en moi, du doute de ma créativité, du doute de moi. Vous ne connaissez pas cet aspect de moi et pourtant je doute. Je doute souvent, pour ne pas dire tout le temps. Le mois qui vient de passer m’a vu m’engluer dans mes actions. J’ai trouvé des excuses bidon, et puis je me suis jugée. Nulle. Incapable. Bonne à rien.

Ces jugements, ces doutes qui m’empêchent d’avancer, m’accompagnent depuis longtemps. Ils font échos à mon enfance, à mon passé d’employée, à ma petite voix intérieure, et même si je sais que ces jugements sont la transposition de jugements d’autres personnes, j’ai beaucoup de mal à passer par-dessus et lorsque finalement je fais un pas en avant, j’en fais dix en arrière immédiatement.

Dernièrement, j’ai pris énormément sur moi et contacté des maisons d’éditions françaises avec un projet qui est très cher à mon cœur. Vous n’imaginez pas toute l’énergie, et la force que ça m’a pris. Sur tous les dossiers envoyés, je n’ai eu que très peu de réponse. « Je suis nulle » a dit ma petite voix intérieure. Sur ces réponses, et après quelques échanges, il n’y a plus rien eu. « Je suis bonne à rien » a dit ma petite voix intérieure. J’étais blessée. J’ai mis beaucoup d’heures de travail dans mon projet, j’ai mis beaucoup de moi, j’ai mis beaucoup de mon cœur, de ma passion et de ma créativité. J’étais blessée. Et si tout ce que je fais depuis des années est nul? Et si je suis réellement bonne à rien?

Je me suis recroquevillée en petite boulette (ma position préférée quand je ne « feel » pas), j’ai douté, je me suis questionnée. Puis je me suis mise en action. Je sais pourquoi ces mots raisonnent dans ma tête. Ces doutes ne sont pas les miens. Ces doutes sont le reflet du mal-être, du jugement d’autres personnes. « Je suis bonne à rien » car mon père me le répétait sans arrêt, je représentais tout ce qu’il n’aimait pas: la réussite chez la femme. « Je suis nulle et incapable » car mon ancien boss me l’a répété pendant 6 mois interminables de harcèlement psychologique, j’étais le bouc émissaire pour le travail bancal de ses employés. Il ne tient qu’à moi, qu’à vous de ne pas être la victime de mes, vos, doutes. Je le sais, nous le savons. Mais c’est tellement difficile de lutter et c’est tellement plus facile de douter.

Quand je doute, je trouve souvent un répit dans la créativité. J’ai ouvert mon journal créatif, appliqué du gesso et sorti quelques couleurs pour jouer et tenter de créer quelque chose de « beau ». Quelque chose qui me ferait du bien. Bizarrement, voici ce qui en est sorti « je me choisis ». Sur le moment, je n’ai pas compris pourquoi avoir écrit ça. Lorsque je crée, c’est souvent sur l’instant dans mon journal créatif. Je ne pense pas forcément au résultat final, je suis mon intuition. Et puis quelques jours plus tard, je me suis amusée dans mon bullet journal avec un peu de calligraphie au stylo bille.

Je doute souvent car j’ai l’impression que je n’ai jamais trouvé ma place. A l’aube d’une nouvelle année pour moi, je me sens perdue dans la foule. Tout le monde avance. Moi, je doute. Ce mois-ci je souhaite vous inspirer, non pas le doute, mais à croire en vous, à reconnaître l’origine de votre doute et surtout à le combattre.

Ce mois-ci, je ne vous ai pas préparé de petit tableau de visualisation mais je vous offre mon petit guide de survie en cas de doute pour vous en sortir. Comment combattre le doute?

  1. Cessez de vous comparer aux autres.
  2. Reconnaissez l’origine du doute: doutez-vous à cause de vous ou parce qu’on a induit le doute en vous (comme dans mon histoire).
  3. Prenez du recul: laissez faire quelques jours ce qui vous fait douter et revenez-y avec un oeil frais et neuf.
  4. Créez: quelques couleurs étalées, ou quelques pages remplies dans votre journal créatif vous aideront probablement.
  5. Visualisez vos succès (petits ou grands).
  6. Utilisez des affirmations quotidiennes (je fais de mon mieux chaque jour, et je suis capable font partie des miennes).
  7. Parlez-en (je ne suis toujours pas sûre de mettre cet article en ligne, et il sera probablement effacé…pour la 6ème fois), les personnes qui vous aiment trouveront les mots pour vous enlever vos doutes.
  8. Croyez en vous et choisissez-vous. En tout temps.
  9. Prenez l’air, voyagez, voyez autre chose que ce qui vous prend la tête et vous fait douter.
  10. Il n’est JAMAIS (oui oui c’est en capital) trop tard pour croire en soi et se choisir: un échec n’en est pas un pour qui sait apprendre de ses erreurs.

En mai faites ce qui vous plaît et surtout, ne doutez pas de vous!

 


  • Corinne

    Quand je lis cette article, je me dis que j’aurais pu l’écrire. A l’approche de mes 60 ans, c’est un combat permanent contre le doute que je mène. Le monde dans laquelle nous vivons ne nous aide pas: monde d’égoïstes, toujours à juger sans savoir, à vous minimiser: je connais ce monde. C’est vrai que je colorie aussi, je crée des petits documentaires perso sur les choses que j’aime. Mais le doute étant toujours présent, je garde tout pour moi, doutant de l’intérêt des choses pour les autres. Pourtant le plaisir que j’ai, lorsque j’imagine et que je crée quelque chose, est immense. « Croire en soi » c’est bien mais il faut y arriver.
    Merci pour cet article

  • Iana

    Ma chère Sophie,
    Bravo et merci pour ton courage, ta franchise, ta détermination, ta créativité, ton écriture et je peux continuer encore et encore :)

  • Sophie

    Corinne, je pense que tu tiens bien avec « le plaisir que j’ai ». Créer reste une expression de soi, de son cœur, de ses pensées, et imaginaires, je pense que juste l’acte de créer en soi, prend beaucoup de courage. Ne lâche pas, le jugement des autres, c’est la société qui le dicte « couleurs de l’année », « à la mode », etc… Créer doit faire du bien, doit te faire du bien, ne le perd ps de vue. Et puis les autres…on s’en fout! « L’enfer c’est les autres » Sartre n’avait pas tort, et ça ne l’a jamais empêché d’être un grand auteur. Ne doute pas, fait toi plaisir, on ne s’est jamais de quoi demain sera fait. Courage <3

  • Sophie

    Iana, oui! Encore! On ne lâche pas, le doute est fait du regard des autres, quand on regarde pour nous, il n’y a pas de raison de douter.
    Merci pour tes compliments, ça me va droit dans le cœur <3

  • Sylvie

    Bonjour,
    Bravo pour cette sincérité et merci de cette franchise. Je suis une créatrice en herbe qui rêve d’en faire mon métier… Mais avant que mon entourage ne m’encourage, l’eau aura eu le temps de couler sous les ponts! Je rêve en admirant des blog ultra léchés, avec des photos magnifiques et des hommes et des femmes qui sont toujours plein d’idées, de créativités et de bonne humeur!!!
    Merci de nous dire que nous ne sommes pas les seules à douter et merci également de partager avec nous vos doutes!
    Pour ce qui est de votre projet d’écriture : pourquoi ne pas proposer une collaboration avec les anonymes qui vous lisent? Les grands de ce monde se fichent bien des petites gens comme nous s’ils ne voient pas leur profit immédiat!
    Peut être pourriez vous proposer une demande de financement sur une plateforme de récolte de fonds.
    Je pense qu’avec un peu de temps et beaucoup de passion, vous arriveriez à récolter suffisamment de fonds et de soutient pour éditer votre projet…
    C’est une idée comme une autre…
    Je suis en plein doute aussi… Changement de situation professionnelle qui se profile : mon congé parental se termine et mon employeur ne veut pas de moi…
    J’ai travaillé dur pour une exposition qui finalement a été un désastre de par le mauvais temps et le peu de fréquentation…
    Un entourage qui pense que la couture n’est qu’un passe temps alors que ça me consume de l’intérieur…
    ça me fait du bien de lire vos mots et vos maux!
    Courage, bonne continuation et bonne réussite!!

  • Sophie

    Bonjour Sylvie, merci pour tes bons mots. Et effectivement j’envisage une campagne « kick-starter » pour faire vivre mon rêve. Je suis trop stimulée pour m’arrêter ici :)
    Je te comprends dans tout ce que tu dis, pour avoir souvent été jugée, je pense que tu dois t’affranchir des pensées des autres et TE faire plaisir. Le monde est rempli de passionnées comme nous, c’est à nous de nous écouter et de franchir le pas, d’oser créer envers et contre tout, et tous. On peut toujours changer la done un pas à la fois, un combat à la fois, un petit bonheur créatif à la fois.
    Bon courage!
    S.

  • Fanny

    « Tout le monde avance. Moi, je doute.  » J’adore ! C’est trop ça la sensation !

    Je pense que les gens qui te disent que tu n’es pas capable te disent cela car elles projètent sur toi l’image qu’elles ont d’elles-mêmes… Plus facile de rabaisser les autres pour grimper…

    Moi ce qui me motive, c’est de me dire, que si les autres peuvent le faire, alors moi aussi !

    Sur ce…. je retourne douter ! ahah ou colorier maintenant que tu m’as donnée une excuse :D

  • Sophie

    Tu vas colorier quoi? Des licornes paillettes?

  • Laisser un commentaire :

    Vous aimerez surement :

    M

    Artiste de la vie, artiste du quotidien…

    Artiste de la vie, artiste du quotidien…

    Récemment, le fait que j’utilise les termes artiste de la vie et artiste du quotidien a fait sourciller et réagir une artiste peintre dont j’admire et respecte le travail. Une artiste qui gagne sa vie avec ses créations.

    Plus d'articles "Inspiration"

    A lire ensuite...

    Découvrez une sélection des articles à ne pas manquer

    Fan de Inspiration ?

    Abonnez-vous a la newsletter et recevez les articles les plus interessants de la communauté directement par email

    Nous ne partagerons jamais vos informations personnelles